search
for
 About Bioline  All Journals  Testimonials  Membership  News  Donations


African Journal of Food, Agriculture, Nutrition and Development
Rural Outreach Program
ISSN: 1684-5358
EISSN: 1684-5374
Vol. 5, No. 1, 2005
Bioline Code: nd05007
Full paper language: English
Document type: Research Article
Document available free of charge

African Journal of Food, Agriculture, Nutrition and Development, Vol. 5, No. 1, 2005

 fr
Kikafunda J K and Sserumaga

Résumé

L'anémie due à la carence en fer (ACF) est la maladie la plus répandue dans le monde comme conséquence de la carence en micronutriments, particulièrement dans les pays en développement. Bien qu'il existe de nombreuses stratégies pour combattre l'ACF, des stratégies basées sur l'alimentation sont les plus viables; cependant, très peu de recherches ont été menées dans ce domaine. La présente étude avait pour but de mettre au point une technologie qui consiste à traiter et conserver du sang de bovin dans une poudre, qui serait facilement utilisé en fortifiant des denrées alimentaires communément consommées, comme une stratégie basée sur l'alimentation dans la lutte contre l'anémie causée par la carence en fer. Ce genre de poudre a été traitée à partir de sang de bovin frais et les caractéristiques physiques, chimiques, microbiologiques et de durée de conservation ont été évaluées en utilisant des méthodes conventionnelles. Les résultats de l'analyse chimique ont montré que la poudre de sang de bovin a une très haute concentration de fer à 195.46 mg/100g de poudre. Cette concentration est plus de dix fois la teneur en fer dans le foie de bovin, l'une des sources alimentaires de fer les plus couramment utilisées dont la teneur en fer n'est que 17 mg/100gm de foie. Bien que des tests microbiologiques effectués sur la poudre de sang fraîchement traité et sur la même poudre après un et trois mois de conservation à la température ambiante aient indiqué une importante augmentation dans les taux de levure, du mole et de la plaque totale, ces valeurs étaient basses et dans des limites sûres. La poudre de sang a été utilisée pour fortifier une sauce de haricots. Des parallélistes d'analyse sensorielle ont considéré la sauce de haricots fortifiée comme étant modérément acceptable avec un score moyen de 4.667 (légèrement par rapport à un score moyen de 2.333 (beaucoup) pour la sauce non fortifiée, sur une échelle hédonique de neuf points. Ces résultats montrent que la poudre de sang de bovin traitée a des niveaux très élevés de fer et que, par conséquent, cette poudre est certainement bien indiquée pour servir de stratégie basée sur l'alimentation permettant de combattre l'anémie causée par la carence en fer dans des pays en développement ayant des ressources maigres, particulièrement ceux de l'Afrique subsaharienne. Néanmoins, il faudrait mener davantage de recherches pour améliorer les caractéristiques microbiologiques et sensorielles de la poudre de sang

Mots Clés
Sang de bovin, anémie causée par la carence de fer, Afrique subsaharienne.

 
 en PRODUCTION AND USE OF A SHELF-STABLE BOVINE BLOOD POWDER FOR FOOD FORTIFICATION AS A FOOD-BASED STRATEGY TO COMBAT IRON DEFICIENCY ANAEMIA IN SUB-SAHARAN AFRICA
Kikafunda J K and Sserumaga

Abstract

Iron deficiency anaemia (IDA) is the most widespread micro-nutrient deficiency disease world-wide, particularly in developing countries. Although there are several strategies to combat IDA, food-based strategies are the most sustainable and yet little research has been carried out in this area. The study aimed at developing a technology for processing and preserving bovine blood into a shelf-stable powder, which would easily be utilised in fortifying commonly consumed food items, as a food-based strategy in the fight against iron deficiency anaemia. A shelf-stable powder was processed from fresh bovine blood and the physical, chemical, microbiological and shelf-life characteristics assessed using conventional methods. The results of the chemical analysis showed that bovine blood powder has a very high concentration of haeme iron at 195.46 mg/100g of powder. This is more than ten times the level of iron in bovine liver, one of the most commonly used food source of haeme iron whose iron content is only 17 mg/100gm of liver. Although microbiological tests carried out on the freshly processed blood powder and on the same powder after one and three months of storage at room temperature found a significant rise in yeast, mould and total plate counts, these values were low and within safe limits. The blood powder was used to fortify a bean sauce. Sensory analysis panellists considered the fortified bean sauce moderately acceptable with a mean score of 4.667 (like slightly) compared to a mean score of 2.333 (like very much) for the non-fortified sauce, on a nine point Hedonic scale. These findings show that processed bovine blood powder has very high levels of haeme iron and thus has great potential as a food-based strategy to combat iron-deficiency anaemia in resource-poor developing countries, particularly those in sub-Saharan Africa. However, more research is needed to improve the microbiological and sensory characteristics of the blood powder.

Keywords
Bovine blood, Iron deficiency anaemia, Sub-saharan Africa

 
© Copyright 2005 - Rural Outreach Program
Alternative site location: http://www.ajfand.net/

Home Faq Resources Email Bioline
© Bioline International, 1989 - 2017, Site last up-dated on 05-Dec-2017.
Site created and maintained by the Reference Center on Environmental Information, CRIA, Brazil
System hosted by the Internet Data Center of Rede Nacional de Ensino e Pesquisa, RNP, Brazil