search
for
 About Bioline  All Journals  Testimonials  Membership  News  Donations


African Journal of Food, Agriculture, Nutrition and Development
Rural Outreach Program
ISSN: 1684-5358
EISSN: 1684-5374
Vol. 5, No. 1, 2005
Bioline Code: nd05012
Full paper language: English
Document type: Research Article
Document available free of charge

African Journal of Food, Agriculture, Nutrition and Development, Vol. 5, No. 1, 2005

 fr
Muinde OK and E Kuria

Résumé

L'industrie des aliments de rue a un rôle important dans les cités et villes de plusieurs pays en développement en vue de satisfaire les demandes en aliments des habitants des villes. Elle nourrit des millions de personnes chaque jour avec une grande variété d'aliments qui sont relativement bon marché et facilement accessibles. Le secteur des aliments de rue symbolise la vie de la rue en Afrique et il fonctionne dans un état instable et précaire parce que ce secteur n'est pas reconnu légalement. Le nombre de vendeurs d'aliments s'est multiplié à Nairobi d'une manière remarquable; ils vendent des denrées alimentaires crues et cuites. Ce secteur n'est pas réglementé; les vendeurs travaillent en désordre sans que personne ne contrôle ce qu'ils préparent et comment ils le font. Une étude visant à déterminer des pratiques hygiéniques et sanitaires des vendeurs d'aliments de rue à Nairobi a été menée en utilisant un modèle de recherche descriptif. Un échantillon d'une taille de 80 vendeurs d'aliments de rue vendant des aliments communément consommés a été sélectionné. Des données ont été collectées en utilisant des plans d'interview très détaillés ainsi que des listes de contrôle et d'observation. Les informations provenant de cette étude montrent que les vendeurs manquent de formation relative à la préparation des aliments. Près de 62% ont acquis des compétences de préparation d'aliments par observation, tandis que 33% ont appris de leurs parents dans des cadres non formels ou non structurés. Les surfaces de préparation utilisées pour la préparation des denrées alimentaires crues n'étaient pas lavées régulièrement. Les aliments cuits étaient conservés à la température ambiante dans des placards, ainsi que dans des bols en plastic, dans des cruches et dans des seaux laissés ouverts en plein air. Quatre-vingt-cinq pour cent de ces vendeurs avaient des ordures et des poubelles à côté des stands des aliments. L'hygiène personnelle n'était pas observée non plus, étant donné que ces vendeurs ne couvraient jamais leurs mains, ils manipulaient de l'argent et la nourriture en même temps, ils ne portaient pas de pardessus/tabliers et ils touchaient les aliments avec les mains nues. Les vendeurs d'aliments de rue n'étaient au courant d'aucune pratique hygiénique et sanitaire. Les aliments sont vendus à des clients non avertis qui sont susceptibles d'attraper des maladies d'origine alimentaire. Cette étude recommande que la Mairie crée des centres de vente d'aliments de rue, que les vendeurs d'aliments de rue soient formés en matière d'hygiène et d'installations sanitaires et qu'un code de pratique soit mis au point pour réglementer l'industrie relative aux aliments de rue et que les agents de la santé publique soient responsabilisés en la matière.

Mots Clés
Aliments de rue, hygiène, installations sanitaires.

 
 en HYGIENIC AND SANITARY PRACTICES OF VENDORS OF STREET FOODSIN NAIROBI, KENYA.
Muinde OK and E Kuria

Abstract

The street food industry has an important role in the cities and towns of many developing countries in meeting the food demands of the urban dwellers. It feeds millions of people daily with a wide variety of foods that are relatively cheap and easily accessible. Street food sector symbolizes the street life in Africa and it operates in an unstable and precarious state because the sector lacks legal recognition. There have been noticeable increases of food vendors in Nairobi, who sell both raw and cooked food items. There are not regulated, they operate haphazardly without any monitoring of what they prepare and how they do it. A study to determine hygienic and sanitary practices of vendors of street foods in Nairobi was carried out using a descriptive survey design. A sample size of 80 street food vendors selling commonly consumed foods was selected. Data was collected using in-depth interview schedules and observation checklists. Information from the study shows that vendors lacked training on food preparation. About 62% obtained food preparation skills through observation while 33% were taught by their parents in non-formal settings. The preparation surfaces used for the preparation of raw foods were not washed regularly. Cooked foods were stored at ambient temperature in cupboards, plastic bowls, jugs and buckets were just left in the open uncovered. Eighty-five per cent of the vendors had garbage and waste bins beside the food stalls. Personal hygiene was not also observed, as the vendors never covered their heads, handled money and food at the same time and they did not wear overcoats/aprons and handled food with bare hand. Street food vendors were not aware of hygienic and sanitary practice. The food is sold to unsuspecting clients who are likely to get food-borne diseases. This study recommends the establishment of street food centres by the city council, the training of street food vendors on hygiene, sanitation and the establishment of code of practice for the street food industry and the empowerment of Public Health Officers.

Keywords
Street foods, hygiene and sanitation.

 
© Copyright 2005 - Rural Outreach Program
Alternative site location: http://www.ajfand.net/

Home Faq Resources Email Bioline
© Bioline International, 1989 - 2017, Site last up-dated on 16-Oct-2017.
Site created and maintained by the Reference Center on Environmental Information, CRIA, Brazil
System hosted by the Internet Data Center of Rede Nacional de Ensino e Pesquisa, RNP, Brazil