search
for
 About Bioline  All Journals  Testimonials  Membership  News  Donations


African Journal of Reproductive Health
Women's Health and Action Research Centre
ISSN: 1118-4841
Vol. 7, No. 1, 2003, pp. 83-91
Bioline Code: rh03011
Full paper language: English
Document type: Research Article
Document available free of charge

African Journal of Reproductive Health, Vol. 7, No. 1, 2003, pp. 83-91

 en Gender Differences in Condom Use Behaviour among Students in a Nigerian University
BO Olley and OJ Rotimi

Abstract

Within a social cognitive framework, the present study evaluated condom use behaviour in a sample of students at the Faculties of Social Sciences and Arts, University of Ibadan, Nigeria. The study population comprised 262 (62.1%) males and 160 (37.9%) females with a mean age of 24.1 years (SD = 4.5) and mean educational level of 17.36 years (SD = 5.8). Results show that 422 students (representing 55.2%) were sexually active within three months before the study. Seventy seven per cent of students reported ever using a condom, 89% of females reported condom use by a partner, while 70% of males had used condoms during sex with a partner. Regarding the frequency of use, more males (30%) than females (11%) had never used condom. We conclude that the majority of sexually active university students in the study do not use condom. However, the females reported greater consistency of use of condom when compared to the males. Condom use behaviour in this sample did not differ markedly from other college student samples. (Afr J Reprod Health 2003; 7[1]: 83-91)

Keywords
Condom use, gender, university students, Nigeria

 
 fr
BO Olley and OJ Rotimi

Résumé

Les différences sexistes dans l'emploi des préservatifs chez les étudiants d'une université Nigériane. Cette présente étude a évalué l'attitude envers l'emploi des préservatifs à travers un échantillon d'étudiants de la Faculté des Sciences Humaines et de la Faculté des Lettres, à l'Université d'Ibadan, Nigéria. L'étude a été menée dans le cadre cognitif social. La population étudiée était composée de 262 (62,1%) hommes et 160 (37,9%) femmes d'un âge moyen de 24,1 ans (ET = 4,5) et un niveau de scolarité moyen de 17,36 ans (ET = 5,8). Les résultats ont montré que 422 étudiants (55,2%) étaient sexuellement actifs trois mois avant cette étude. Soixante-dix-sept étudiants déclaré qu'ils se sont jamais servis du préservatif; 89% des femmes ont déclaré que leurs partenaires se servaient des préservatifs alors que 70% des hommes se sont servis des préservatifs pour l'acte sexuel avec un partenaire. Pour ce qui est de la fréquence de l'emploi, plus des hommes (30%) que des femmes (11%) ne se sont jamais servis des préservatifs. Pour conclure, nous affirmons que la majorité des étudiants universitaires qui sont sexuellement actifs dans l'étude, ne se servent pas des préservatifs. Toutefois, comparées aux hommes, les femmes ont manifesté une plus grande consistence dans l'emploi des préservatifs. L'attitude envers l'emploi des préservatifs dans cet échantillon ne se distingue pas de manière remarquable des autres échantillions des étudiants. (Rev Afr Santé Reprod 2003; 7[1]: 83-91)

 
© Copyright 2003 - Women's Health and Action Research Centre
Alternative site location: http://www.ajrh.info

Home Faq Resources Email Bioline
© Bioline International, 1989 - 2017, Site last up-dated on 05-Dec-2017.
Site created and maintained by the Reference Center on Environmental Information, CRIA, Brazil
System hosted by the Internet Data Center of Rede Nacional de Ensino e Pesquisa, RNP, Brazil