search
for
 About Bioline  All Journals  Testimonials  Membership  News  Donations


African Journal of Reproductive Health
Women's Health and Action Research Centre
ISSN: 1118-4841
Vol. 19, No. 2, 2015, pp. 17-33
Bioline Code: rh15018
Full paper language: English
Document type: Review Article
Document available free of charge

African Journal of Reproductive Health, Vol. 19, No. 2, 2015, pp. 17-33

 en Explaining the Rapid Increase in Nigeria’s Sex Ratio at Birth: Factors and Implications
Kaba, Amadu J.

Abstract

This paper examines the rapid increase in Nigeria’s sex ratio at birth from 1.03 boys born for every 1 girl born in each year from 1996-2008 to 1.06 in each year from 2009-2014, second only to Tunisia in Africa at 1.07. The average sex ratio at birth in the world in 2014 was 1.07. In most Black African nations or Black majority nations, it is 1.03 or less. Among the factors presented for this development are: historical fluctuations of sex ratio at birth; geography and ethnicity; male preference/chasing a son; Age of parents; high death rates of male infants and males in general; and wealth/socioeconomic status. Among the potential implications are: young and poor men in Nigeria may not be able to find brides and form families due to a potential shortage of females; emigration of young and poor Nigerian men to West (Africa) and elsewhere to seek brides and form families; immigration of marriage age women from West (Africa) and around the world to Nigeria to seek husbands; and low contraceptive use and high fertility rates in Nigeria.

Keywords
age; ethnicity; historical fluctuations; infant mortality; male perference; region; socioeconomic status

 
 fr
Kaba, Amadu J.

Résumé

Cet article examine l'augmentation rapide de les proportions des sexes à la naissance au Nigeria à partir de 1,03 garçons nés pour chaque fille née e chaque année de 1996 à 2008 à 1,06 chaque année de la période 2009-2014, en second lieu seulement à la Tunisie en Afrique à 1,07. La proportion des sexes à la naissance dans le monde en 2014 était de 1,07. Dans la plupart des pays d'Afrique noire ou des nations dont la majorité de la population est noire, il est de 1,03 ou moins. Parmi les facteurs présentés pour ce développement sont les suivants: les fluctuations historiques des proportions des sexes à la naissance; la géographie et l'origine ethnique; la préférence pour les garçons / la recherche d’un fils; l’âge des parents; le taux de mortalité élevé de bébés de sexe masculin et les hommes en général; et de la richesse / la condition socio-économique. Parmi les implications potentielles sont: les hommes jeunes et pauvres au Nigeria peuvent ne pas être en mesure de trouver des épouses et de former des familles en raison d'un risque de pénurie de femelles; l'émigration des jeunes et des pauvres hommes nigérians en Afrique de l'Ouest et d'ailleurs à rechercher les épouses et de commencer les familles ; l'immigration des femmes en âge de mariage de l’Afrique de l'Ouest et dans le monde au Nigeria pour chercher des maris; et une faible utilisation de la contraception et des taux de fécondité élevés au Nigeria..

Mots Clés
âge; ethnicité; fluctuations historiques; mortalité infantile; préférence pour les garçons région; état socio-économique

 
© Copyright 2015 - African Journal of Reproductive Health
Alternative site location: http://www.ajrh.info

Home Faq Resources Email Bioline
© Bioline International, 1989 - 2017, Site last up-dated on 16-Oct-2017.
Site created and maintained by the Reference Center on Environmental Information, CRIA, Brazil
System hosted by the Internet Data Center of Rede Nacional de Ensino e Pesquisa, RNP, Brazil