search
for
 About Bioline  All Journals  Testimonials  Membership  News  Donations


African Journal of Reproductive Health
Women's Health and Action Research Centre
ISSN: 1118-4841
Vol. 19, No. 2, 2015, pp. 107-115
Bioline Code: rh15026
Full paper language: English
Document type: Research Article
Document available free of charge

African Journal of Reproductive Health, Vol. 19, No. 2, 2015, pp. 107-115

 en HIV Status Discordance: Associated Factors Among HIV Positive Pregnant Women in Lagos, Southwest Nigeria
Ujah, Innocent A.O.; Ezechi, Oliver C. & Ohihoin, Aigbe Gregory

Abstract

The HIV negative partner in a HIV serodiscordant relationship is at high risk of becoming HIV infected. The annual risk of HIV infection for a partner of a person with HIV is about 10%, with higher annual transmission rates of 20–25% per year reported in Rwanda and Zambia. Although there is considerable variation across countries, recent studies in southern and east Africa countries with mature epidemics reported that up to two-thirds of infected persons in stable relationship are discordant. HIV serodiscordance is thus a recognized priority for HIV prevention intervention. In Nigeria only few studies have studied the burden of serodiscordance, making planning difficult. In this study HIV serodiscordance rate and associated factors among pregnant women were assessed in a large PMTCT clinic in Lagos Nigeria over a 9 years period. Information on HIV status disclosure, partners HIV status (confirmed by HIV test results), sociodemographic characteristics and reproductive information were obtained from the women after enrollment and entered into the case file. In the study, relevant information was managed with SPSS for windows version 19.0. The variables independently associated with HIV status discordance were determined in both univariate and multivariate analysis. P values and Odd ratio with their confidence intervals were calculated. Out of the 4435 women enrolled during the study period, 3712 (83.7%) had disclosed their status to their partner. Partner’s HIV status among the women with confirmed HIV status was negative in 2065 (66.8%) women, thus a discordant rate of 66.8%. HIV status disclosure rate was 83.7%; with significantly higher disclosure rate in concordant couple (83.3%) compared to 76.8% among women in serodiscordant relationship (p=0.00; OR: 1.5; 95% CI: 1.25-1.82). Discordant HIV status in a female positive relationship was found to be associated with history of at least two termination of pregnancy (OR: 3.05; 95% CI: 2.91-3.89) and five or more total life time sexual partnership (OR: 2.3; 95% CI: 1.27-3.21). The perception that men are the index cases is not supported by evidence from this study. We recommend the tracking of both men and women as index cases in other to reduce HIV transmission within stable relationship. Social marketing aimed at reducing concurrency should focus on both male and females, if we must reduce new HIV infection within stable relationships.

Keywords
HIV/AIDS; HIV status; Discordance; Pregnant; Nigeria

 
 fr
Ujah, Innocent A.O.; Ezechi, Oliver C. & Ohihoin, Aigbe Gregory

Résumé

Le partenaire séronégatif dans une relation sérodiscordantes du VIH est à haut risque de devenir infecté par le VIH. Le risque annuel d'infection par le VIH d'un partenaire d'une personne avec le VIH est d'environ 10%, avec des taux plus élevés de transmission annuels de 20-25% par an comme rapporté au Rwanda et en Zambie. Bien qu'il existe des variations considérables entre les pays, des études récentes dans les pays en Afrique australe et orientale avec des épidémies matures rapporté que jusqu'à deux tiers des personnes infectées en relation stable sont discordantes. La sérodifférence est donc une priorité reconnue pour l'intervention de prévention du VIH. Au Nigeria, peu d'études ont étudié la charge de sérodifférence, ce qui rend la planification difficile. Dans cette étude, le taux de sérodifférence du VIH et les facteurs associés chez les femmes enceintes ont été évalués dans une grande clinique de PTME à Lagos au Nigeria au cours d’une période de 9 ans. Les informations sur la divulgation du statut du VIH, le du statut du VIH des partenaires (confirmé par les résultats des analyse pour détecter le VIH), les caractéristiques sociodémographiques et d'information en matière de reproduction ont été obtenues auprès des femmes après l'inscription et est entré dans les dossiers des femmes. Dans l'étude, l'information pertinente a été gérée avec SPSS pour Windows version 19.0. Les variables indépendamment associés à la discordance séropositivité du statut du VIH ont été déterminées à la fois dans l'analyse univariée et multivariée. Les valeurs de P et le ratio Odd avec leurs intervalles de confiance ont été calculés. Sur les 4435 femmes inscrites au cours de la période de l'étude, 3712 (83,7%) avaient révélé leur statut à leur partenaire, le statut du VIH des partenaires parmi les femmes dont le statut VIH est confirmée était négatif chez 2065 (66,8%) des femmes, donc un taux discordant de 66,8%. Le taux de la divulgation du statut du VIH était de 83,7%; avec un taux significativement plus élevé de divulgation chez les couples concordants (83,3%), par rapport à 76,8% chez les femmes en relation sérodiscordantes (p = 0,00; OR: 1,5; IC 95%: 1,25 à 1,82). Nous avons découvert que le statut du VIH dans une relation positive d’une femme a était associé à l'histoire d'au moins deux interruption de grossesse (OR: 3,05; IC 95%: 2,91 à 3,89) et cinq ou plus des partenaires sexuels de toute la vie (OR: 2,3; 95 % CI: 1.27 à 3.21). La perception que les hommes sont les cas index ne sont pas étayées par des preuves de cette étude. Nous recommandons le suivi des hommes et des femmes comme des cas index pour réduire la transmission du VIH au sein de relation stable. Le marketing social visant à réduire la concurrence devrait se concentrer sur les deux mâles et les femelles, si nous devons réduire nouvelle infection par le VIH au sein des relations stables.

Mots Clés
VIH / sida; séropositivité; Discordance; enceinte; Nigeria

 
© Copyright 2015 - African Journal of Reproductive Health
Alternative site location: http://www.ajrh.info

Home Faq Resources Email Bioline
© Bioline International, 1989 - 2017, Site last up-dated on 16-Oct-2017.
Site created and maintained by the Reference Center on Environmental Information, CRIA, Brazil
System hosted by the Internet Data Center of Rede Nacional de Ensino e Pesquisa, RNP, Brazil