search
for
 About Bioline  All Journals  Testimonials  Membership  News  Donations


African Journal of Reproductive Health
Women's Health and Action Research Centre
ISSN: 1118-4841
Vol. 19, No. 4, 2015, pp. 78-86
Bioline Code: rh15055
Full paper language: English
Document type: Research Article
Document available free of charge

African Journal of Reproductive Health, Vol. 19, No. 4, 2015, pp. 78-86

 fr
Demise, Asrat; Gebrehiwot, Yirgu; Worku, Bogale & Spector, Jonathan M.

Résumé

La vérification de mortalité sont utilisés avec une fréquence croissante pour améliorer les résultats de santé en identifiant précisément là où existent des lacunes dans les soins cliniques. Nous avons mené une enquête prospective de mort-nés et de décès néonatals précoces à l’Hôpital Tikur Anbessa à Addis-Abeba, en Ethiopie, dans le cadre d'une initiative plus large qui vise à réduire la mortalité périnatale dans la salle de travail et de l'unité de soins intensifs néonatals. Sur 1.225 d’accouchements qui ont eu lieu au cours de la période d'étude de six mois, il y avait 30 enfants mort-nés et 31 décès néonatals précoces (TMP 50/1000). Une équipe de vérification multidisciplinaire a été établie et convoquée mensuellement pour étudier des formulaires normalisés de collecte de données qui ont été réalisées pour chaque décès. Il a été déterminé que les facteurs évitables étaient présents dans 70% des décès périnatals. Les facteurs liés à personnel de santé étaient les facteurs les plus communs des facteurs évitables identifiés (qui représentent 84% des facteurs évitables identifiés), suivis par des facteurs liés au patient (11%) et les facteurs liés à l’administration (5%). En se fondant sur les résultats de l'étude, les programmes d'amélioration de la qualité qui ciblent les lacunes dans les soins ont été mis en oeuvre sur la salle de travail de l'hôpital et dans l'unité de soins intensifs néonatals.

Mots Clés
mortalité périnatale; audit clinique; Ethiopie; pays en développement; mort-nés

 
 en Prospective Audit of Avoidable Factors in Institutional Stillbirths and Early Neonatal Deaths at Tikur Anbessa Hospital in Addis Ababa, Ethiopia
Demise, Asrat; Gebrehiwot, Yirgu; Worku, Bogale & Spector, Jonathan M.

Abstract

Mortality audits are being used with increasing frequency to improve health outcomes by pinpointing precisely where deficiencies in clinical care exist. We conducted a prospective audit of stillbirths and early neonatal deaths at Tikur Anbessa Hospital in Addis Ababa, Ethiopia, as part of a broader initiative to reduce perinatal mortality in the labor room and neonatal intensive care unit. Out of 1,225 deliveries that took place during the six-month study period, there were 30 stillbirths and 31 early neonatal deaths (PMR 50/1,000). A multi-disciplinary Audit Team was established and convened monthly to review standardized data collection forms that were completed for each death. It was determined that avoidable factors were present in 70% of perinatal deaths. Health worker-related factors were the most common avoidable factors identified (accounting for 84% of avoidable factors identified), followed by patient-related factors (11%) and administrative-related factors (5%). Based on the study findings, quality improvement programs that target gaps in care are being implemented on the hospital’s labor room and in the neonatal intensive care unit.

Keywords
Perinatal mortality; Clinical audit; Ethiopia; Developing Countries; Stillbirth

 
© Copyright 2015 - African Journal of Reproductive Health
Alternative site location: http://www.ajrh.info

Home Faq Resources Email Bioline
© Bioline International, 1989 - 2017, Site last up-dated on 05-Dec-2017.
Site created and maintained by the Reference Center on Environmental Information, CRIA, Brazil
System hosted by the Internet Data Center of Rede Nacional de Ensino e Pesquisa, RNP, Brazil