search
for
 About Bioline  All Journals  Testimonials  Membership  News


African Journal of Reproductive Health
Women's Health and Action Research Centre
ISSN: 1118-4841
Vol. 25, No. 1s, 2021, pp. 26-35
Bioline Code: rh21020
Full paper language: English
Document type: Research Article
Document available free of charge

African Journal of Reproductive Health, Vol. 25, No. 1s, 2021, pp. 26-35

 fr
Qahtani, Awad M Al-; Ibrahim, Heba A; Elgzar, Wafaa T; Abd Elwahab El Sayed, Hanan; Abdelghaffar, Tulip; Moussa, Rania I & Alenzy, Aisha R

Résumé

Les femmes universitaires du monde arabe, en particulier les femmes saoudiennes, ont de nombreux obstacles à leur pouvoir de leadership sur le lieu de travail. L'étude actuelle explore les barrières perçues et réelles à l'autonomisation sur le lieu de travail des femmes dans les universités saoudiennes. Une étude transversale descriptive a été menée dans 15 universités gouvernementales saoudiennes. Une technique d'échantillonnage en grappes à plusieurs degrés a été suivie pour sélectionner (5587 participants). La collecte des données a débuté du début avril au début septembre 2020. SPSS 23.0 a été utilisé pour analyser les données à l'aide de statistiques descriptives. Une régression linéaire multiple a été utilisée pour identifier les véritables obstacles à l'autonomisation des femmes sur le lieu de travail. L'étude a montré que 52,1% des participants à l'étude avaient une autonomisation modérée en milieu de travail et que seulement 10,2% ont un faible niveau. En ce qui concerne les obstacles perçus à l'autonomisation sur le lieu de travail, 42,6% des participants conviennent que la domination masculine était un obstacle. De plus, 36,2% des participants étaient d'accord et tout à fait d'accord pour dire que les coutumes et traditions sont un obstacle à l'autonomisation des femmes sur le lieu de travail. La régression linéaire multiple a montré que l'âge, suivi des années d'expérience (p <0,000), étaient les prédicteurs démographiques les plus significatifs de l'autonomisation des femmes sur le lieu de travail. De plus, une attitude positive, une haute estime de soi et une bonne connaissance (p <0,000) ont été considérées comme d'autres variables qui prédisent positivement l'autonomisation des femmes sur le lieu de travail. L'expérience de la violence sexiste (p <0,000) était un prédicteur négatif de l'autonomisation des femmes sur le lieu de travail. L'étude a conclu qu'environ 62,3% des universitaires et du personnel administratif saoudiens ont une autonomisation modérée ou faible sur le lieu de travail dans les universités saoudiennes. La domination masculine est perçue comme le plus grand obstacle. (Afr J Reprod Health 2021; 25[1s]: 26-35).

Mots Clés
Barrières; autonomisation sur le lieu de travail; femmes saoudiennes

 
 en Perceived and real barriers to workplace empowerment among women at Saudi universities: A cross-sectional study
Qahtani, Awad M Al-; Ibrahim, Heba A; Elgzar, Wafaa T; Abd Elwahab El Sayed, Hanan; Abdelghaffar, Tulip; Moussa, Rania I & Alenzy, Aisha R

Abstract

Academic women in the Arab world, especially Saudi women, have numerous barriers inhibiting their leadership power at the workplace. The current study explores the perceived and real barriers to workplace empowerment among women at Saudi universities. A descriptive cross-sectional study was carried out at 15 Saudi governmental universities. A multistage cluster sampling technique was followed to select (5587 participants) The data collection started from the beginning of April to the beginning of September 2020. SPSS 23.0 was used to analyze data using descriptive statistics. Multiple linear regression was used to identify the real barriers to women empowerment at the workplace. The study showed that 52.1% of the study participants had moderate workplace empowerment, and only 10.2% have a low level. Regarding perceived barriers to workplace empowerment, 42.6% of the participants agree that male dominance was a barrier. Moreover, 36.2% of the participants agreed and strongly agree that the customs and traditions are a barrier to women empowerment at the workplace. Multiple linear regression showed that age, followed by years of experience (p<0.000), were the most significant demographic predictors of women empowerment at the workplace. Moreover, positive attitude, high self-esteem, and good knowledge (p<0.000) were considered other variables that positively predict women's empowerment at the workplace. The experience of gender-based violence (p<0.000) was a negative predictor of women empowerment at the workplace. The study concluded that around 62.3% of Saudi female academics and administrative staff have moderate or low workplace empowerment at Saudi Universities. Male dominance is perceived as the highest barrier. (Afr J Reprod Health 2021; 25[1s]: 26-35).

Keywords
Barriers; workplace empowerment; Saudi women

 
© Copyright 2021 - African Journal of Reproductive Health
Alternative site location: http://www.ajrh.info

Home Faq Resources Email Bioline
© Bioline International, 1989 - 2023, Site last up-dated on 01-Sep-2022.
Site created and maintained by the Reference Center on Environmental Information, CRIA, Brazil
System hosted by the Internet Data Center of Rede Nacional de Ensino e Pesquisa, RNP, Brazil