search
for
 About Bioline  All Journals  Testimonials  Membership  News  Donations


African Crop Science Journal
African Crop Science Society
ISSN: 1021-9730
EISSN: 2072-6589
Vol. 8, No. 1, 2000, pp. 35-47
Bioline Code: cs00004
Full paper language: English
Document type: Research Article
Document available free of charge

African Crop Science Journal, Vol. 8, No. 1, 2000, pp. 35-47

 fr
Maman, N.; Mason, S.C. & Sirifi, S.

Résumé

Le petit mil [Pennisetum glaucum (L.) R. Br.] est généralement cultivé sur des sols pauvres dans des conditions de faibles pluviométries au Niger. Laccumulation et lutilisation de N et P sont des facteurs importants dans la croissance du petit mil et sont influencées par le niveau de gestion et lenvironnement. Une meilleure connaissance de laccumulation saisonnière de N et P est nécessaire dans le but daméliorer la production du mil. Une expérimentation en champ a été conduite pendant deux ans au Niger pour déterminer la concentration et laccumulation de N et P par le petit mil influencées par la variété et le niveau de gestion. Les traitements étaient constitués par des combinaisons factorielles de trois variétés de petit mil: Heini Kirei, une variété locale de haute taille; Zatib, une variété améliorée de haute taille; et 3/4 HK, une variété améliorée de courte taille avec un bas niveau de gestion (10.000 poquets ha-1 sans fertilisation) et un haut niveau de gestion (20.000 poquets ha-1 avec application du fumier et dengrais minéraux N et P). Le niveau de gestion na eu aucune influence sur la concentration de N et P. Leffet de la variété était inconsistante et négligeable. Plus de N et P étaient mobilisés dans les feuilles et lépi à partir de la tige dans l année de forte pluviométrie avec des rendements plus élevés. La variété de courte taille 3/4HK a accumulé un peu moins de N et P que les variétés de haute taille probablement lié à sa faible production de biomasse. Laccumulation moyenne de lazote totale de la plante pour le bas niveau de gestion était de 1,42 g N m-2 en 1995 et 0,62g N m-2en 1996, tandis que pour le haut niveau de gestion, elle était de 4,58 g N m-2en 1995 et 2,45 g N m-2 en 1996. Lefficacité dutilisation de lazote de la biomasse nétait pas influencée par le niveau de gestion dans aucune des années, tandis que lefficacité dutilisation de lazote du grain était de 16 g grain g-1 N plus grand avec le haut niveau de gestion que le bas niveau de gestion en 1995. En 1996, lefficacité dutilisation de lazote du grain était de 11 g grain g-1 N plus grand avec le bas niveau de gestion que le haut niveau de gestion. La variété de courte taille et précoce 3/4HK avait tendence a avoir une efficacité dutilisation de la zote plus faible que les autres variétés due en grande partie à sa faible production de grain et de matière sèche. Laccumulation de N et P était influencée plus par le niveau de gestion que par la variété, tandisque lefficacité dutilisation de lazote était influencée à la fois par le niveau de gestion et la variété.

Mots Clés
Accumulation de lazote, efficacité dutilisation de lazote, Pennisetum glaucum, accumulation de P

 
 en Influence of Variety and Management Level on Pearl Millet Production in Niger: II . N and P Concentration and Accumulation
Maman, N.; Mason, S.C. & Sirifi, S.

Abstract

Pearl millet [Pennisetum glaucum (L.)R. Br.] is generally grown on nutrient-poor soils and low rainfall conditions in Niger. Nitrogen and P accumulation and utilisation are very important factors in pearl millet growth, and are affected by environment and management. An understanding of seasonal N and P accumulation is necessary to improve pearl millet production. A two-year field study was conducted in 1995 and 1996 at Kollo, Niger with the objective to determine N and P concentration and accumulation by pearl millet as affected by variety and management level. Treatments were factorial combinations of three pearl millet varieties: Heini Kirei, a landrace tall variety; Zatib, an improved tall variety; and 3/4HK, a short improved variety, with low management (10,000 hills ha-1 with no fertiliser) and high management (20,000 hills ha-1 with manure and N and P fertiliser application). Management level had no influence on N and P concentration even though N and P fertiliser, and manure were applied. Variety influence was small and inconsistent. More N and P were translocated from the stem and leaves to the panicle in the higher rainfall year when grain yield was greater. The shorter variety 3/4HK had less N and P accumulation than the tall varieties likely due to less dry matter production. The average maximum total plant N accumulation for low management was 1.42 g N m-2 in 1995 and 0.62 g N m-2in 1996, while for high management it was 4.58 g N m-2in 1995 and 2.45 g N m-2in 1996. Biomass N use efficiency was not influenced by management in either year, while grain nitrogen use efficiency was 17 g grain g-1 N higher with high management than with low management in 1995. In 1996, grain N use efficiency was 11 g grain g-1 N higher with low management than with high management. The short, early maturing variety 3/4HK tended to have lower N use efficiencies than the other varieties. Nitrogen and P accumulation, and grain N use efficiency was influenced more by management than variety.

Keywords
Nitrogen accumulation, nitrogen use efficiency, Pennisetum glaucum, phosphorus accumulation

 
© Copyright 2000 - African Crop Science Society

Home Faq Resources Email Bioline
© Bioline International, 1989 - 2022, Site last up-dated on 19-Jan-2022.
Site created and maintained by the Reference Center on Environmental Information, CRIA, Brazil
System hosted by the Internet Data Center of Rede Nacional de Ensino e Pesquisa, RNP, Brazil