search
for
 About Bioline  All Journals  Testimonials  Membership  News  Donations


African Journal of Food, Agriculture, Nutrition and Development
Rural Outreach Program
ISSN: 1684-5358
EISSN: 1684-5374
Vol. 6, No. 2, 2006
Bioline Code: nd06019
Full paper language: English
Document type: Research Article
Document available free of charge

African Journal of Food, Agriculture, Nutrition and Development, Vol. 6, No. 2, 2006

 fr DÉPISTAGE DIÉTÉTIQUE ET NUTRITIONNEL SUR LES ENFANTS A LA RECHERCHE DE SOINS CURATIFS AUPRÈS DES FACILITÉS SANITAIRES AU BOTSWANA
Maria S. Nnyepi

Résumé

L'étude sur le dépistage diététique et nutritionnel réalisé sur les enfants cherchant des soins curatifs auprès des facilités sanitaires dans les facilités de santé au Botswana a été réalisée grâce à l'utilisation d'un modèle d'analyse transversale. Le dépistage diététique, l'état de maladie, les données démographiques et anthropométriques ont été obtenus à partir d'un échantillon aléatoire de 522 enfants dans 13 centres de santé à travers des entretiens structurés et des mesures anthropométriques réelles. Parmi ces dernières, les soignants des enfants à la recherche de soins curatifs (n = 174) ont complété une liste de vérification pour le dépistage diététique et nutritionnel conçue en vue d'établir la proportion des enfants malades soumis au dépistage. En outre, un questionnaire volontaire a été utilisé afin d'examiner les connaissances, les attitudes et les perceptions des prestataires au sein des cliniques d'études sur le dépistage diététique et nutritionnel ainsi que les types d'indicateurs utilisés régulièrement. Les données ont été recueillies de tous les prestataires (n = 39) de service. Les résultats montrent que la sous-alimentation était prévalente avec respectivement 13,7%, 11,3% et 3,9% d'enfants estimés comme souffrant d'un retard de croissance, d'une insuffisance de poids et d'émaciation. La prédominance du retard de croissance et de l'insuffisance de poids était la plus importante (p <. 05) parmi les enfants plus âgés (37-60 mois), les enfants perçus comme étant malades ou élevés dans des ménages sujets à un manque périodique de nourriture en comparaison aux enfants de moins d'un an, les enfants perçus comme étant sains ou élevés dans des ménages disposant de quantités suffisantes de nourriture à tout instant. Moins de 20% des enfants qui ont cherché des soins curatifs ont été examinés afin de constater une éventuelle consommation diététique compromise ou leur situation nutritionnelle. Dix-huit pour cent seulement des enfants ont été pesés au cours des consultations. Il a été rapporté que 10,8% seulement des prestataires ont discuté avec les soignants des indicateurs de croissance des enfants. De même, peu de prestataires ont discuté en particulier des recommandations alimentaires (10,8%) et de la fréquence de l'alimentation (7,8%) des enfants avec les soignants. Les prestataires disposent d'un niveau faible de connaissances sur la nutrition. La plupart des prestataires (70%) perçoivent leur formation didactique comme étant suffisante et plus de la moitié d'entre eux sont satisfaits de leur niveau de compétence d'évaluation de la consommation diététique (53%) et de la situation nutritionnelle (57,9%) des enfants. Moins de prestataires pouvaient correctement énumérer trois indicateurs de la situation nutritionnelle (35,9%) ou de la ration diététique (12,8%). Les observations de l'étude montrent qu'une grande partie des enfants cherchant des soins curatifs auprès des cliniques de santé sont rarement examinés sur la possibilité d'une prise alimentaire compromise et sur leur condition nutritionnelle. En outre, plusieurs prestataires de santé ne sont pas satisfaits de leur niveau de compétence en matières de dépistage diététique et nutritionnel. Etant donné que les problèmes liés à la nutrition sont souvent juxtaposés aux problèmes de santé, des efforts devraient déployés afin d'intégrer le dépistage nutritionnel aux soins médicaux des enfants âgés de moins de cinq ans.

Mots Clés
dépistage, évaluation de la nutrition, Programmes de Survie des Enfants, sousalimentation, enfants de moins de cinq ans.

 
 en DIETARY AND NUTRITION SCREENING FOR CHILDREN SEEKING CURATIVE CARE IN HEALTH FACILITIES IN BOTSWANA
Maria S. Nnyepi

Abstract

The extent to which nutrition and dietary screening performed in children seeking curative care in health facilities in Botswana was investigated using a cross-sectional survey design. Dietary screening, illness status, demographic and anthropometric data was obtained from a random sample of 522 children in 13 health facilities through structured interviews and actual anthropometric measurements. Amongst these, caregivers of children seeking curative care (n =174) completed a nutrition and dietary screening checklist designed to establish the proportion of ill children screened. Additionally, a self-administered questionnaire was used to examine the knowledge, attitudes, and perceptions of providers in the study clinics about nutrition and dietary screening and the types of indicators routinely used. Data was collected from all providers (n = 39) on duty. The results show that malnutrition was prevalent, with 13. 7%, 11.3 % and 3.9 % of children estimated to be stunted, underweight and wasted respectively. The prevalence of stunting and underweight was higher (p < .05) in older children (37-60 months), children perceived as sickly, or raised in households with periodic shortage of food compared to children under one year of age, children perceived as healthy or raised in households with adequate amounts of food at all times. Less than 20 % of children who sought curative care were screened for possible compromised dietary intake or nutritional status. Only 18 % of children had their weight measured during consultations. Only 10.8 % of providers were reported to have discussed the children's growth indicators with care-givers. Similarly, few providers specifically discussed the feeding recommendations (10.8%) and feeding frequency (7.8 %) of children with care-givers. The providers' knowledge about nutrition and dietary screening was low. Most providers (70 %) perceived their didactic training to be adequate and over half of them were satisfied with their skill level in assessing the dietary intake (53 %) and nutritional status (57.9 %) of children. Fewer providers were able to correctly list three indicators of nutritional status (35.9 %) or dietary intake (12.8 %). Study observations show that a large proportion of children seeking curative care in the health clinics are rarely screened for possible compromised dietary intake and nutrition status. Also, a large number of health providers are not satisfied with their skill level in dietary and nutrition screening. Since nutritional problems are often juxtaposed to health problems, efforts should be taken to integrate nutrition screening into the medical care for under-fives.

Keywords
Dietary screening, nutrition assessment, Child Survival Programs, malnutrition, under-fives

 
© Copyright 2006 -Rural Outreach Program
Alternative site location: http://www.ajfand.net/

Home Faq Resources Email Bioline
© Bioline International, 1989 - 2017, Site last up-dated on 16-Oct-2017.
Site created and maintained by the Reference Center on Environmental Information, CRIA, Brazil
System hosted by the Internet Data Center of Rede Nacional de Ensino e Pesquisa, RNP, Brazil