search
for
 About Bioline  All Journals  Testimonials  Membership  News  Donations


African Journal of Reproductive Health
Women's Health and Action Research Centre
ISSN: 1118-4841
Vol. 7, No. 1, 2003, pp. 27-31
Bioline Code: rh03005
Full paper language: English
Document type: Research Article
Document available free of charge

African Journal of Reproductive Health, Vol. 7, No. 1, 2003, pp. 27-31

 en Prevalence of Du Phenotype amongst Rhesus Negative Females in Port Harcourt, Nigeria
CA Nwauche, OA Ejele and AOU Okpani

Abstract

The prevalence of Du phenotype was investigated among rhesus negative women of childbearing age (15-45 years) in Port Harcourt, Nigeria, over a period of 17 months. A total of 1,108 women were randomly sampled, out of which 1,003 (90.5%) were rhesus positive and 105 (9.5%) rhesus negative. Only one (0.95%) of the Rh-negative women was Du positive while 104 (99.05%) were Du negative (true rhesus negatives). The results show that the incidence of Du phenotype in Nigeria may not be uniform - it is high among the Yorubas (7.5%) and rare among the Ijaws and Efik-Ibibios of the south-east. The results also suggest that Du testing may not be indicated in all individuals initially typed as rhesus negative while being strongly indicated only in areas of high prevalence. More studies are required in other parts of Nigeria to provide data that may facilitate the adoption of a comprehensive nationwide policy on appropriate management of rhesus negative women in the country. This will include the Du testing of all rhesus negative mothers in areas of high Du phenotype prevalence before the prophylactic administration of anti-human immunoglobulin (Rhogam). (Afr J Reprod Health 2003; 7[1]: 27-31)

Keywords
Port Harcourt, rhesus negative, DU phenotype, childbearing age, women

 
 fr
CA Nwauche, OA Ejele and AOU Okpani

Résumé

Prévalence du phénotype Du chez les femmes à Rhésus négatif à Port Harcourt. La prévalence du phénotype Du a été étudiée chez les femmes à rhésus négatif qui étaient en âge d'avoir des enfants (15-45 ans) à Port Harcourt, au Nigéria, au cours d'une période de 17 mois. Au total l'étude a échantilloné 110 8 femmes au total ont été échantillonées au hasard. Le test du rhésus chez 1003 (90,5%) était positif, et négatif chez 105 (9,5%). Le test du phénotype Du était positif chez une seule femme (0,95%) parmi les femmes dans le groupe à rhésus négatif, alors que le test était négatif chez 104 (99,05%) (les vrais rhésus négatifs). Les résultats ont montré que l'incidence du phénotype Du au Nigéria peut ne pas être uniforme - elle est élevée chez les Yorubas (7,5%) et rare chez les Ijaws et les Efik-Ibibios du sud-ouest. Les résultats suggèrent également que le test du phénotype Du peut ne pas être indiqué chez tous les individus qui ont été initialement classés comme rhésus négatifs alors qu'il est bien indiqué dans les régions de haute prévalence. Il faut entreprendre davantage des études dans d'autres régions du Nigéria pour fournir des données qui pourraient rendre facile l'adoption d'une politique nationale compréhensive sur le bon traitement de rhésus négatif dans le pays. Ceci comprendra le test du Du de toutes les mères dont le test était négatif dans les régions de haute prévalence du phénotype Du avant l'administration prophylactique de l'immunoglobuline antihumaine. (Rev Afr Santé Reprod 2003; 7[1]: 27-31)

 
© Copyright 2003 - Women's Health and Action Research Centre
Alternative site location: http://www.ajrh.info

Home Faq Resources Email Bioline
© Bioline International, 1989 - 2017, Site last up-dated on 05-Dec-2017.
Site created and maintained by the Reference Center on Environmental Information, CRIA, Brazil
System hosted by the Internet Data Center of Rede Nacional de Ensino e Pesquisa, RNP, Brazil